Guide des droits et des démarches administratives

AccueilArgentConsommationSécurité du consommateurDate limite de consommation (DLC), de durabilité minimale (DDM), de congélation

VOS DROITS ET DÉMARCHES : Date limite de consommation (DLC), de durabilité minimale (DDM), de congélation

Il existe 2 catégories de date limite pour les produits alimentaires : la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM), qui remplace la date limite d'utilisation optimale (DLUO). Seul le dépassement de la DLC comporte un risque pour la santé. Il existe également la date de congélation, qui indique la date de la 1ère congélation d'un produit.

Date limite de consommation (DLC)

Définition

La date limite de consommation est la date après laquelle le produit concerné devient dangereux pour la santé.

Elle est indiquée sur les produits alimentaires périssables et emballés : viandes déjà découpées, yaourts...

Cette date est laissée à l'appréciation du fabricant, sauf pour quelques produits où la réglementation sanitaire s'impose.

Indication

Une DLC est indiquée par la mention : À consommer jusqu'au... suivie de l'indication du jour et du mois et éventuellement de l'année.

Vente de produits périmés

Le produit ne peut pas être proposé à la vente le lendemain de la DLC.

En cas de simple négligence, le vendeur des produits périmés risque une amende de 1 500 € par produit périmé proposé à la vente.

S'il a délibérément vendu des produits périmés et cherché à tromper ses clients, le vendeur a commis un délit de tromperie. C'est notamment le cas si des produits périmés ont été vendus avec une nouvelle étiquette comportant une date plus récente. C'est ce qu'on appelle la remballe.

La personne concernée par le délit de tromperie est une personne physique : le commerçant, le chef de rayon... L'auteur des faits risque alors une peine allant jusqu'à :

  • 7 ans de prison

  • et 750 000 € d'amende (si les faits sont graves, l'amende peut être portée jusqu'à 10% du chiffre d'affaires réalisé l'année précédant l'infraction).

Le magasin peut aussi être poursuivi en tant que personne morale pour des infractions commises par ses salariés en son nom. Par exemple, si la direction a donné des consignes au chef de rayon pour éviter les pertes financières.

Dans ce cas, l'entreprise risque une amende de 3 750 000 € maximum. Elle risque aussi tout ou partie de ces sanctions :

  • l'affichage de la décision judiciaire dans le magasin ou dans les médias,

  • l'interdiction d'exercer l'activité incriminée (la boucherie par exemple) à titre définitif ou pour 5 ans,

  • la fermeture définitive ou pour 5 ans de l'établissement.

En cas de litige, il convient d'alerter la direction de protection des populations (DDPP) de son département :

Direction départementale chargée de la protection des populations (DDPP ou DDCSPP)

Date de durabilité minimale (DDM, anciennement DLUO)

Définition

La date du durabilité minimale est une date indicative. Une fois la date dépassée, le produit perd de ses qualités gustatives ou nutritives (baisse de la teneur en vitamines par exemple) mais n'est pas dangereux pour la santé.

C'est le cas des conserves, produits congelés ou des produits déshydratés.

Perte de qualité des produits

La date de durabilité minimale des produits est précédée :

  • par la mention À consommer de préférence avant le... ou À consommer avant fin ... quand la date comporte l'indication du jour,

  • par la mention À consommer avant fin ... dans les autres cas.

La précision de la date dépend de la durabilité du produit :

  • si la durabilité du produit est inférieure à 3 mois, l'indication du jour et du mois est suffisante,

  • si la durabilité du produit est comprise entre 3 et 18 mois, l'indication du mois et de l'année est suffisante,

  • si la durabilité du produit est supérieure à 18 mois, le fabricant peut se contenter d'indiquer l'année.

Vente de produits avec DDM dépassée

Un produit peut être proposé à la vente avec une DDM dépassée. Cela ne constitue pas une infraction.

Date de congélation

La date de congélation correspond à la date de congélation ou à la date de 1ère congélation du produit (si le produit a été congelé à plusieurs reprises).

Cette date est devenue obligatoire pour certains produits :

  • les viandes congelées,

  • les préparations de viandes congelées,

  • les produits non transformés de la pêche congelés (poissons, fruits de mer), ...

Elle s'exprime sur les conditionnements par la mention : "Produit congelé le ..." suivie du jour, du mois et de l'année.

Pour en savoir plus

Références

Modifié le 26/01/2017
source www.service-public.fr

Infos

Site Officiel du Mesnil Esnard
Place du Général de Gaulle
CS 40003
76 240 Le Mesnil-Esnard
Tél. 02.32.86.56.56

Crédits

Plan du site
Mentions légales
Identification
logo WSFConception WSF©